Nouveau post

Les plus populaires

Interview en live Facebook d'Elodie Ternois

Coucou !

 

Dans cet article tu vas découvrir en texte, en vidéo et en photos, une maquilleuse française de talent : Elodie Ternois !

Elodie Ternois a débuté le Face painting en 2014, en travaillant pour Disney. Elle a ensuite formé les maquilleuses de Disneyland Shanghai durant 4 mois, en 2016. Elle est désormais instructrice à l'International Face Painting School d'Olga Murasev.Découvre ses anecdotes, ses conseils, etc. dans cette interview.

Mais avant, j’aimerais te délivrer un message important : quand tu vois le travail d’une super-bonne maquilleuse, il ne faut pas se décourager et garder à l’esprit que derrière ce maquillage, il y a plusieurs années d’entraînement. Il faut continuer à travailler, les efforts sont toujours payants. Elodie n’a pas toujours eu le niveau qu’elle a aujourd’hui,comme en témoigne la photo de ses débuts (visible au début de la vidép)... C’est au prix d’un travail acharné qu’elle a atteint un tel niveau aujourd’hui.

 

 

 

Allez ! C’est parti pour l’interview ;)

 

1. Quel âge as-tu ?

30 ans (31 à la fin de ce mois-ci, avriln 2019)

 

2. As-tu des enfants ?

J’ai une petite fille de 15 mois, prénommée Molly.

 

Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant
Elodie est l'heureuse mamand d'une petite fille, prénommée Molly.

 

3. Depuis combien de temps maquilles-tu ? 

Pour avoir accès au poste de maquilleuse à Disney, il faut avoir un diplôme officiel en maquillage. C’est pourquoi, j’ai fait une école de maquillage en 2013. J’ai vraiment commencé le face painting quand j’ai maquillé à Disney en 2014. Cela fait donc 5 ans que je réalise des maquillages pour enfants.

disney disneyland Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant
Elodie a fait ses débuts en facepainting à Disneyland Paris.

 

4. D’où est né ton intérêt pour le maquillage ? 

Depuis toute petite, je suis attirée par l’artistique : dessin, dessin animé, danse. Donc j’avais déjà dans l’idée de faire des études artistiques. Vers l’âge de 18-19 ans, j’avais envie de faire du make up beauté. Par manque de moyens financiers, les écoles étant assez chères, ça n’a pas pu se concrétiser Je me suis donc dirigée vers des études d’arts plastiques en faculté. A l’issue de mon master, j’ai fait un stage à Disney. Travailler dans ce parc me tenait vraiment à cœur, c’était un de mes rêves. J’ai commencé comme accessoiriste pour les décors et les parades. J’ai aussi été habilleuse et ensuite vendeuse dans une boutique de gravure sur verre. L’entreprise qui gérait cette boutique de Disneyland avait aussi des stands de face painting. Quand j’ai découvert ça, j’ai décidé de faire une école de maquillage, obtenir un diplôme et ainsi pouvoir accéder au poste de maquilleuse à Disneyland.

Disney Disneyland Paris Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant
Vendeuse dans une boutique Disney de gravure sur verre,
non loin des stands de maquillages pour enfants, c'est à ce moment là
que nait , chez Elodie, le désir de devenir facepainter.

 

5. Quel est ton domaine de prédilection ?

Sans surprise, les licornes ! Les personnages Disney aussi, bien sûr. Et de façon générale, tout ce qui est mignon : les bisounours, les kawais, …

unicorne licorne Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant      petite sirène little mermaid disney Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant

 

       

6. Quel est le temps de réalisation d’un maquillage ?

Entre 1h et 3-4h pour le visage. Si je peins le buste en plus, ça peut aller jusqu’à 5-6h. Ça peut paraître très lent, mais comme je peins chez moi, je prends mon temps, je fais des pauses, je mange, parfois j’efface et je recommence aussi, car je ne réussis pas toujours du premier coup ce que je veux faire. J’aime bien prendre le temps de faire les choses. D’autant que les maquillages sont destinés à des photos pour les réseaux sociaux, il faut que le résultat soit convenable à mes yeux.

Ce ne sont évidemment pas des maquillages facilement reproductibles en prestations. Quand je travaillais à Disney, il y avait des filles énormes Je maquillais 40-50 enfants par jour. Je ne suis pas la plus rapide ni la plus lente, mais j’aime les détails, du coup, je peux prendre une dizaine de minutes pour un maquillage. Mais quand les circonstances l’exigent, je m’adapte et je mets entre 5 et 7 min. C’est le temps moyen que je devais respecter à Disney.

A Disney les modèles de maquillages sont imposés. Ils sont présentés sous forme de dessin sur un panneau et , en tant que maquilleuse, on reproduit le maquillage choisi par l’enfant. Les modèles proposés étaient assez fluides, car le maquillage que l’on utilisait était des kiomis, des tubes de maquillages en crème, ce qui permet d’aller beaucoup plus vite lors de l’application (mais attention, ce n’est pas le meilleur choix pour la qualité du rendu final)

Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant disney disneyland polochon      Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant    Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant disney disneyland

 

7. Es-tu indépendante dans le maquillage ? Si oui, depuis combien de temps ?

J’ai créé mon auto-entreprise en septembre 2018. Pour l’instant je n’en vis pas encore, car je travaille sur beaucoup d’autres projets très chronophages et je n’ai pas le temps de démarcher les clients dans ma région. J’espère qu’à partir du mois de mai, une fois que je serai moins prise par les autres projets et une fois que mon site web sera terminé, je pourrai me lancer à fond.

J’ai appris à réaliser des maquillages beauté et de théâtre dans le cadre de mon école de maquillage. Mais C’est du face painting et du body painting dont j’aimerais vivre exclusivement. Donc je propose des maquillages pour enfants lors de divers événements (marchés de noel, festivals, anniversaires, etc.), des body painting pour des shooting photos ainsi que des belly paintings, par exemples.

 

8. Dans quel pays et dans quelles régions exerces-tu principalement ?

J’exerce principalement en France, même si actuellement, je travaille plus à l’étranger. J’habite à côté de Nantes, donc j’exerce dans la région de la Loire-Atlantique et de la Bretagne. Ceci-dit, pour des beaux projets qui me plaisent, je me déplace partout sans problème.

 

9. Comment t’es-tu formée ? Explique-nous comment as-tu atteint ton  niveau en maquillage artistique ?

Dans mon école de maquillage, je n’ai eu qu’un tout petit module sur le face painting. Comme j’ai pratiqué 35h/sem à Disney, on a beaucoup de peaux différentes, de visages différents, ça permet de progresser.

Mais ça ne m’a pas suffi, j’ai vraiment cherché à m’améliorer par moi-même en m’instruisant via des vidéos sur Youtube. Eder vasguez et Ronnie Mena, 2 face painters américains,  sont les 2 artistes qui m’ont inspiré et m’ont donné envie d’atteindre leur niveau et leur style. Beaucoup de licornes, poney, dragons, des designs très colorés. C’est beaucoup de travail. Pratiqué après le travail est exigeant.


Elodie lors d'un Workshop intensif (6 jours) avec Jinny Make up et Nick Wolf
à l'école métamorphose de Strasbourg en 2016


Elodie et Matteo Arfanotti
lors du même workshop précité.

 

J’ai aussi beaucoup progressé en intégrant l’école  en ligne d’Olga Murasev en 2017. Je la connaissais grâce à ses tutoriels Youtube . A un moment , je suis tombée sur une de ses promotions. Et je me suis lancée. Le contenu du cours a beaucoup progressé depuis 2017. Ce n’est pas uniquement en faisant l’école que l’on progresse, il faut aussi pratiquer en dehors des cours.

Il faut savoir que je dessine depuis que j’ai 7 ans. Donc pour faire un personnage, je suis habituée à les exécuter  sans pouvoir théoriser ma technique, avec les années, c’est devenu instinctif.

Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant international face painting school olga murasev

 

10. Comment as-tu rencontré Olga Murasev ? ou Comment es-tu devenue instructrice à IFPS ?*

Olag m’a demandé de devenir professeur dans son école il y a 1 an. J’ai tout de suite dit oui, ça ne pouvait être que bénéfique. Depuis cette demande, ça a pris beaucoup de temps pour la traduction en français. Je n’y croyais plus trop. Mais ça s’est finalement concrétisé il ya peu.

Olga m’a formée en tant qu’instructrice… Mon Dieu que c’est dur ! Je devais prendre des photos sur le groupe privé Facebook de l’école et je devais les corriger.

Désormais, tous les étudiants francophones, m’auront moi comme instructrice. Je ne peux avoir que 10 étudiantssimultanément environ. Ce sont mes débuts en tant qu’instructrice et je progresse doucement, mais surement.

Pour s’inscrire à cette formation, voici le lien https://facebodyart.com/face-painting-class/

 

   Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant international face painting school olga murasev    Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant

 

11. Wendy La Belge Face painting, lors de son interview, nous a dévoilé que tu serais également présente au Bodyart Festival à Albertville, en France. Est-ce que tu peux nous en dire plus ? 

Ce festival organisé par Cindy, amie face painter, aura lieu en juin 2019, dans 1,5 mois. C’est le premier festival de body painting que j’avais fait , en 2017 (photo de gauche, super héroïne). C’était tellement convivial, bon enfant, ça m’a incité à m’investir encore plus dans le monde du body painting. Et c’est devenu une sorte de pèlerinage, j’y retourne chaque année (photo de droite, poney milk-shakes, en 2018). Cette année, petite nouveauté, je ferai partie du jury du concours de face painting avec Wendy La belga et Cindy Loridan. C’est la première fois que je vais être jury et j’ai hâte d’y être. Il y aura une catégorie pour les amateurs et pour les professionnels.

 

body art festival albertville Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant       Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant  bodyart festival albertville

 

12. Quelles sont selon toi tes forces et tes faiblesses ?

Le perfectionniste fait office de qualité et de défaut. J’aime quand mes designs sont parfaits. J’ai du mal à lâcher prise. Ça me rend malheureuse, car quand ça ne marche pas comme je veux, je m’énerve. C’est aussi une qualité, car j’aime faire les choses bien. On est tous un peu notre plus sévère critique.

 

13. Quel a été le moment le plus marquant, le point culminant, de ta carrière jusqu’à ce jour ?

Celui qui m’a fait changer de voix, c’est quand je suis partie en Chine, à Shanghai, dans le cadre de mon travail à Disney, former une équipe de face painters chinoises pour l’ouverture du parc Disneyland Shanghai en juin 2016. Je suis partie 4 mois là-bas. C’était une sacrée aventure. Je me suis retrouvée seule à parler que anglais et chinois. J’ai eu le temps de beaucoup réfléchir, notamment sur mon avenir professionnel, mes ambitions. Je me suis dit qu’il fallait absolument que je progresse, que je développe mon art.  J’ai pris conscience de beaucoup de choses.  Et quand je suis rentrée, j’ai décidé d’intégrer l’école d’Olga Murasev.

Elodie Ternois face painting lodie up facepainter maquillage enfant  shanghai
En 2016, Elodie part 4 mois en Chine pour former l'équipe de grimeuse du Disneyland Shanghaï.

     

 

 

14. Quel est le modèle de maquillage pour enfants que tu préfères réaliser ?

Sans surprise, les licornes. Les papillons, les tigres, les fleurs, les masques lineworks (gouttes)

    

 

15. As-tu déjà vécu un moment embarrassant lorsque tu étais en prestation ?

Je faisais un maquillage de princesse à une petite fille. Sur le modèle (sous forme dessin) choisi par la petite fille, l’ensemble du visage était rose. Ce sont des vieux modèles. Chaque maquilleuse est libre d’adapter le maquillage à sa propre sauce. J’ai donc décidé de ne mettre un fond rose qu au niveau du regard et des pommettes pour que ce soit plus joli. La mère s’est mise à pleurer parce qu’elle n’était pas contente, comme un caprice ; elle voulait à tout prix que le maquillage soit totalement rose. Bien que la petite fille fût contente, j’ai dû effacer et recommencer. Les gens veulent parfois exactement la même chose que sur le modèle (ici un dessin).

        

 

16. Quelle est ta marque de peinture et/ou pinceaux et/ou pochoirs  préférés? 

 

Ma marque préférée pour le cake, les fards à l’eau, c’est les Superstar. Comme ils sont à base de glycérine, la texture fondante permet de bons dégradés. Pour le travail de traits, j’aime bien TAG et DFX.

Au niveau des pinceaux, j’aime les Loew-Cornell. Pour les très fins, j’aime les Thefacepaintignshop. Pour les biseauter, j’aime Facepaintstuff par Yonn, artiste hollandaise. Le poil est court et souple.

Pour les pochoirs j’aime, forcément, Diva Stencils et Hoow stecils.

 

17. Quelle est ta citation préférée/ta philosophie de vie ?

 

"Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse", de Nelson Mandela. On pense toujours que c’est impossible, mais quand on s’y met, que l’on fait des efforts, on y arrive. Même si parfois ça prend du temps,  il faut persévérer,

 

18. Où peut-on te suivre sur les réseaux sociaux ? 

Lodie up face painter sur intagram

Sur facebook : Elodie Ternois ou Lodie up facepainter

Site web (en cours de construction)

 

 

Soumis par Sandy le mar, 05/07/2019 - 13:32

Partager cet article

- Ces articles peuvent aussi t'intéresser -

Commentaires

Ajouter un commentaire